Fermer le menu

  •        

Francophonie

Paix, démocratie et droits de l'Homme

Le Québec accorde une valeur essentielle à l'affirmation des principes démocratiques et à leur reconnaissance au sein de l'espace francophone. Ces principes sont liés à :

  • l'affirmation des valeurs démocratiques;
  • la consolidation de l'État de droit;
  • la tenue d'élections libres et transparentes;
  • la promotion des droits de la personne.

Le Québec s'est impliqué activement dans les travaux du Symposium international sur le Bilan des pratiques de la démocratie, des droits et des libertés dans l'espace francophone, qui a mené, en 2000, à l'adoption de la Déclaration de Bamako. Cette déclaration des pays et des gouvernements membres de l'Organisation internationale de la Francophonie s'accompagne d'un programme d'action novateur et fait que Francophonie et démocratie sont dorénavant indissociables.

Actions du Québec

Depuis près de 20 ans, le Québec met l'expertise acquise par ses institutions publiques au service des pays francophones en consolidation démocratique ou en voie de démocratisation. Plusieurs institutions québécoises sont également sollicitées pour s'associer aux actions de l'OIF et d'autres organisations internationales.

Parmi les institutions québécoises actives dans le domaine de la paix, de la démocratie et des droits de l'Homme, on trouve :

Paix

  • L'École nationale de police du Québec et la Sûreté du Québec dont l'initiative conjointe, en collaboration avec la Police nationale française, a permis la création du Réseau international francophone de formation policière (FRANCOPOL). Ce réseau institutionnel, qui soutient les efforts de coopération internationale entrepris par les services et les écoles de police francophones, joue un rôle important dans les actions dédiées à la prévention des conflits, les opérations de maintien de la paix et de sorties de crises. Le secrétariat général de FRANCOPOL est assuré par la Sûreté du Québec.
  • Le Directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec qui a grandement contribué à la création de l'Association internationale des procureurs et poursuivants francophones (AIPPF) et qui en assure actuellement la présidence.

Démocratie

  • Le Directeur général des élections (DGE) qui a acquis une expertise reconnue dans le développement et la promotion des processus électoraux et démocratiques. Cette expertise a grandement contribué à la mise sur pied, en 2011, du Réseau francophone des compétences électorales dont le siège se trouve à Québec. Le DGE a aussi conçu un guide pratique pour les observateurs d'élection afin de les préparer adéquatement aux différents aspects du processus électoral. Ce guide est devenu une référence dans la communauté internationale. Enfin, il accueille régulièrement des délégations étrangères et participe à bon nombre de missions électorales dont certaines sont entreprises à l'initiative de l'OIF.
  • La Commission d'accès à l'information qui a participé à l'établissement du réseau des structures francophones dédiées à la protection des données personnelles. Créée à Montréal, l'Association francophone des autorités de protection des données personnelles (AFAPDP) est placée sous la conduite de la Commission d'accès à l'information du Québec.

Droits de l'Homme

  • La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse qui s'est investie, très activement, dans la mise sur pied de l'Association francophone des commissions nationales de promotion et de protection des droits de l'Homme (AFCNDH).
  • Le Protecteur du citoyen qui a été l'initiateur, avec le médiateur de la République française, de la création de l'Association des ombudsmans et médiateurs de la Francophonie (AOMF). La Protectrice du citoyen du Québec a accueilli à Québec, en septembre 2009, le VIe Congrès de l'AOMF, témoignant de l'importance de son activité dans ce réseau.

Sites spécialisés